C’est enfin MA journée !! Moi, la maman, je laisse mon mari seul à la maison avec nos trois petits monstres pour passer un superbe moment aux Imaginales. Après 1h30 de route, me voici arrivée à Epinal ! Les Imaginales ont pris possession d’un joli parc au bord de la Moselle. Plusieurs chapiteaux ont été implantés : l’accueil où je récupère le programme, l’immense chapiteau regroupant les auteurs et leurs œuvres ainsi que des éditeurs, le Magic Mirrors 1 et le Magic Mirrors 2 dans lesquels se dérouleront les cafés littéraires, puis un chapiteau abritant des jeux de société. Les conférences-débats auront lieu dans l’Espace Cours ou au Temple.

Tout au long de la journée, j’ai pu admirer de nombreuses personnes fascinées par ce milieu en portant des tenues que des personnages de Fantasy pouvaient revêtir dans l’imaginaire des auteurs. Ainsi, vampires, minotaures et autres créatures chimériques se côtoient sans animosité. J’ai assisté à des cafés littéraires sur des thèmes variés. J’ai pu découvrir des maisons d’édition dont j’ignorais l’existence. Certaines étaient plus spécialisées que d’autres : romans Fantasy, Science-Fiction, Horreur, Bandes-dessinées, littérature jeunesse fantastique… Des illustrateurs, des artistes montrant leurs talents avec de la peinture sur corps, des démonstrations de combats d’épée, la mise en place d’un chapiteau consacré aux jeux (jeux pour tous âges, cartes, jeux de rôles) comblaient chaque instant de cette journée.

023 024

Dans l’immense chapiteau, la partie centrale était consacré aux auteurs conviés par les Imaginales. A tour de main, ils dédicaçaient leurs ouvrages à des lecteurs avides de faire leur connaissance. Des montagnes de livres les encerclaient mais le niveau baissait au fur et à mesure que la journée passait. Tout autour, les stands des éditeurs étant accompagnés de leurs écrivains complétaient ce bel assortiment de représentants du fantastique.

026 027 028

 029 

petit clin d'oeil aux Editions Rebelle

 

Les cafés littéraires étaient organisés dans deux chapiteaux forts accueillants et surprenants. Dans le Magic Mirror 1, on découvre une coupole que la lumière de soleil éclaire drapée de tentures bleues et rouges. Des colonnes sculptées soutiennent le tout. Le centre du chapiteau est occupé par des chaises prêtes à accueillir les passionnés de fantasy, toutes dirigées vers une petite estrade occupée par des sièges plus modernes qui recevront les auteurs. Enfin, pour que le terme de café ait toute sa valeur, le long des murs habillés de petits miroirs, sont installées des tables rondes et des bancs couverts de velours rouge. Ma première impression en pénétrant sous ce chapiteau fut de penser aux carrousels. Le Magic Mirror a également un plafond de lourdes tentures rouges mais la lumière du jour pénètre par le biais de petits vitraux verts, blancs et roses et des miroirs en haut des cloisons. Ici aussi, un grand nombre de chaises attendent les curieux au centre de la pièce. Une estrade entoure le tout avec des tables en bois et des bancs, séparées les uns des autres par des petites parois. Les auteurs sur leur petite scène sont éclairés par des spots (on ne s’étonne pas de les voir vider leur bouteille d’eau durant l’heure). Avec son sol en bois et ses lustres avec de fausses chandelles, j’avais l’impression d’être dans un saloon.

025 

Le Magic Mirror 1

Bref cette journée était sous le signe de la surprise, de l’émerveillement et il n’y a pas d’âge pour l’imaginaire !