LE CYCLE DES DIEUX

1 - Nous les Dieux

2 - Le Souffle des Dieux

3 - Le Mystère des Dieux

AUTEUR : Bernard WERBER

EDITIONS : Albin Michel

Résumé :

nous les dieux

1 - Nous les Dieux 

Quelque part, loin, très loin, se trouve une île que ses habitants appellent Aeden. Là, perchée sur un haut plateau, une ville: Olympie. Dans son coeur, une étrange institution, L'Ecole des Dieux, et ses professeurs: les 12 dieux de la mythologie grecque, chargés d'enseigner l'art de gérer les foules d'humains pour leur donner l'envie de survivre, de bâtir des cités, de faire la guerre, d'inventer des religions ou d'élever le niveau de leur conscience. La nouvelle promotion? 144 élèves dieux qui vont devoir s'affronter à travers leurs peuples, leurs prophètes, chacun avec son style de divinité. Mais la vie sur Aeden n'est pas le paradis. Un élève essaie de tuer ses congénères, un autre est tombé fou amoureux du plus séduisant des professeurs, Aphrodite, déesse de l'amour, et tous se demandent quelle est cette lumière là-haut sur la montagne qui semble les surveiller...

 

 

 

le souffle des dieux

2 - Le Souffle des Dieux

Dans la ville d'Olympie, les élèves dieux étaient 144, ils sont désormais moitié moins nombreux. Michael Pinson tente de faire survivre son peuple, alors que l'Histoire accélère. Plus les élèves jouent plus ils ont de difficulté à créer un autre scénario que celui de la première Terre. Comme si l'Histoire était une fatalité, comme s'il n'y avait qu'une manière de faire évoluer les civilisations. Mais Michael n'a pas comme préoccupation que la survie des mortels qui le vénèrent, il doit aussi gérer des problèmes dans son quotidien. Il est amoureux d'Aphrodite, déesse de l'amour. Il doit essayer de ne pas se faire tuer par le Déicide, cet élève tricheur qui élimine directement ses concurrents à coups de foudre. Enfin il doit essayer de comprendre ce qu'il fait là.

 

 

 

le mystere des dieux

3 - Le Mystère des Dieux

Michael Pinson, revenu de son périple de 7 jours qui l'a emmené à une rencontre avec Zeus lui-même est de retour à l'école des dieux… De cette rencontre peu de certitudes mais une vérité : il y a une seconde montagne au-dessus de celle de Zeus, qui n'est donc pas le maître des lieux. Mais le jeu d'Y continue en Aeden, et les douze derniers participants voient leurs peuples respectifs s'affronter. À la surprise de tous, la finale aboutit à un drame qui conduira Michael Pinson à être exilé sur Terre 18, terre dont il fut un des dieux. Dans cet exil le jeune dieu Michael - redevenu homme mais toujours immortel - devra faire face à de nombreux dangers, et sera confronté à son propre peuple-dauphin, rencontre difficile où il aura à se justifier de ses choix et leur rendre des comptes. Croiser sur son chemin une troublante Delphine, qui semble mieux que lui avoir compris les enseignements de « sa » religion lui fera se poser bien des questions…

 

 

Mon avis 

J AIME BERNARD WERBER !! Je pense qu'en ces quelques mots vous pouvez saisir mon avis sur cette trilogie sans en faire un roman !

Sans raconter l'histoire, sachez que nous retrouvons Mickael et ses amis qui ont évolué. Après avoir été des anges dans L'empire des Anges, les voilà dans une école pour devenir des Dieux. Mais comme rien n'est simple, il faut qu'un assassin s'en mêle ! 

Dans ce monde que, nous simples mortels, ne pouvont qu'imaginer idyllique, apaisant, bref parfait, on s'aperçoit qu'il n'est guère différent que celui dans lequel nous vivons. Les Dieux sont très loin de la perfection et ne sont pas si immortels que ça ! On a beau être mort sur Terre, on peut très bien mourir dans cette nouvelle vie. Je me suis bien amusée avec Aphrodite et Zeus. Quelle claque ! Oubliez les dieux grecs, l'Illiade et l'Odyssée, et les treize travaux d'Hercule ! 

Et cette fin... que dire de la fin... Juste que je me suis mise à rire.... mais nerveusement ! Il n'y a que Bernard Werber pour nous embarquer comme ça dans cette histoire avant de nous lâcher une bombe à la dernière page. 

Je sais, mon avis est court. Mais bon sang ! Si vous n'avez pas lu cette saga : faîtes le ! Je risque de vendre la mèche si je continue à blablater...