TITRE : Dôme, roman 1

AUTEUR : Stephen KING

EDITIONS : Albin Michel

Résumé

Le Dôme : personne n’y entre, personne n’en sort. A la fin de l’automne, la petite ville de Chester Mill, dans le Maine, est inexplicablement et brutalement isolée du reste du monde par un champ de force invisible. Personne ne comprend ce qu’est ce dôme transparent, d’où il vient et quand – ou si – il partira. L’armée semble impuissante à ouvrir un passage tandis que les ressources à l’intérieur de Chester Mill se raréfient. Big Jim Rennie, un politicien pourri jusqu’à l’os, voit tout de suite le bénéfice qu’il peut tirer de la situation, lui qui a toujours rêvé de mettre la ville sous sa coupe. Un nouvel ordre social régi par la terreur s’installe et la résistance s’organise autour de Dale Barbara, vétéran de l’Irak et chef cuistot fraîchement débarqué en ville…

Mon avis

Suite à la fameuse série adaptée à ce roman, je me suis bien demandée à quoi ressemblerait l'oeuvre dont elle a été extraite. J'avoue immédiatement avoir été agréablement surprise par la série télévisée et j'ai bien accrochée... J'ai déjà lu des oeuvres du Maître KING et j'avais apprécié toutes les lectures (La ligne Verte, Charlie ou encore La petite fille qui aimait Tom Gordon). Aussi ce fut avec enthousiasme que j'ai débuté ce livre. Malheureusement, cet enthousiasme a vite disparu...

Pourquoi ai-je eu de la difficulté dans cette lecture ? Est ce à cause de cette série télévisée dérivée de cette oeuvre ? Je ne pense pas... En fait j'ai été perturbée par la masse considérable de personnages au point, quelque fois de m'y perdre et de devoir retourner en arrière dans ma lecture pour retrouver telle ou telle personne. L'auteur s'attarde énormément sur TOUS ces protagonistes, sur ce qu'il leur passe par la tête, sur leur passé. Sincèrement, il y a plus de 4 pages entières consacrées à une championne de basket qu'a connu Big Jim !! Je n'y ai pas vu l'intérêt !! Il est certain que cette complexité dans les personnages intriguent et donnent des frissons... Beaucoup meurent avec violence, ce qui ne surprend guère quand on a déjà lu du King aussi on s'attend un peu à tout !

Avec cette complexité, je me suis perdue dans l'histoire au point d'en oublier le Dôme en lui-même. Certes les essais pour le pulvériser nous rappelle sa présence mais je n'ai senti que son importance durant les dernières pages du livre. C'est par ailleurs cet intérêt subit qui me fera lire le roman 2. Du coup j'attend de lire la seconde partie de cette oeuvre pour vraiment mettre un avis franc. Actuellement, je suis dubitative...

Dôme 1

Emprunté à 

32245_100954823290585_4203843_n