007 - Copie

TITRE : Singulière – Lien du sang
AUTEUR : Juliette BONTE
EDITIONS : auto-éditions

Résumé

« Êtes-vous prête à quitter le monde dans lequel vous vivez ? »
La question est déroutante. Si vous ajoutez le fait qu’elle ait été posée par un Gnome, elle devient insensée. Ce petit bonhomme aussi bedonnant que caractériel est apparu le soir de mon quinzième anniversaire, après deux semaines placées sous le signe de l’anormalité.
Avant ça, je collais parfaitement au cliché de l’adolescente insignifiante. Ma chambre était mon univers, internet mon domaine, l’asocialité ma première qualité. Et pourtant, c’est bien à moi que cet être surnaturel s’est intéressé.
« Êtes-vous prête à quitter le monde dans lequel vous vivez ? »
Pour aller où ? Pour faire quoi ? Je n’en avais pas la moindre idée à l’époque. Quasiment aucune explication ne me sera donnée sur ce monde où les légendes côtoient les lois, où la Nature règne et l’Autorité gouverne, où les pouvoirs sont Propres et les Éléments nôtres.
Même si m’embarquer dans l’inconnu était un tantinet angoissant, l’idée d’abandonner ma routine me plaisait. Que du positif m’attendrait, j’en étais persuadée. Oui. Juste du positif.

Mon avis

Je remercie l’auteur de m’avoir contacté et de m’avoir fait confiance en me proposant son manuscrit. J’avoue que lorsque j’ai ouvert l’e-book sur ma liseuse, j’ai été très surprise par le nombre de pages affichées ! Plus de 500 !! J’ai immédiatement espéré que le récit ne trainerait pas en longueur… et je vous rassure, ça n’a pas été le cas ! Concernant la couverture, je l'ai trouvé superbe et mystérieuse (on ne sait pas à quoi s'attendre). Mais après reflexion et avoir lu le roman, on retrouve les 4 éléments Il manquerait peut-être le nom de l'auteur...

Un autre apriori m’est venu en tête dès le premier quart de ma lecture. J’ai eu peur de lire un énième récit inspiré du monde d’Harry Potter (les 4 contrées/les 4 maisons ; La boussole/le choixpeau). En avançant dans ma lecture, je me suis vite aperçue que ce n’était pas le cas. Contrairement à d’autres livres que j’ai pu lire, notre héroïne Nea, est une ado de 15 ans. Par conséquent, on entre assez vite dans un monde adulte. D’ailleurs, en sus de ses amis, Nea sera entourée d’adultes qui l’aideront dans sa quête : à savoir retrouver son père ! Ensuite, l’auteur a su bien travailler son univers : les 4 éléments correspondant à 4 contrées (celle des Valkias, celle des Unwas, celle des Terrias et celle des Fulkmas). Cette touche de fantastique du début se transforme en fantasy avec un univers crée de A à Z. En fait seule l’école peut nous ramener vers d’autres romans mais avouons que l’univers scolaire attire le lecteur (Night School, Harry Potter, Vampire Academy, etc) et le succès.

Les personnages peuvent paraître nombreux à un moment mais j’ai réussi à bien les cerner. Nea vit dans notre monde. C’est une ado qui a dû mal à se faire une place. En guise de journal intime, elle tient un blog. Après quelques incidents étranges, elle apprend que son père vient d’un autre monde. On lui donne le choix soit de rester dans son monde, soit d’aller dans celui de son père. Nea choisit de découvrir celui de son père… Elle se retrouvera dans la contrée des Unwas avec pour don de maîtriser l’eau (entre autres mais chut). Elle rencontrera des amis : Connie, Rheebs et Ambrey. A eux quatre, ils partiront à la recherche du passé de Nea.

La première partie de ce roman est plus descriptive : une mise en place de ce monde inconnu à Nea. Le lecteur peut s’imprégner de la magie qui l’entoure, des protagonistes étranges, de la qualité des personnages et de l’Histoire de ce monde. La seconde partie est plus dynamique. Il y a de plus en plus de mystères, de l’action et même de la romance cachée. L’auteur n’a pas peur de faire disparaître des personnages auxquels, étrangement, je m’étais attachée même s’ils n’ont pas été souvent présents. Ça donne une dimension plus mature au récit et ça m’a plu. Le tout est saupoudré d’humour avec des expressions tordantes ! En gros, il n’y a rien à redire sur l’écriture. L‘auteur a su trouver un rythme pour embarquer son lecteur dans son monde !

J’ai beaucoup apprécié ma lecture et j’ai vraiment hâte de découvrir le second tome. J’espère y retrouver quelques personnages dont Tilaickhem… A présent que je suis entrée dans cet univers, j’en attends beaucoup : encore plus d’actions, une évolution dans la romance pourquoi pas, mais je crains de perdre d’autres personnages… aïe aïe ! Le dilemme… Une nouvelle fois je découvre un auteur qui a choisi l'auto-édition et qui a bien fait car il aurait été dommage de passer à côté. Je croise les doigts pour que ce roman puisse un jour être édité en format papier et pourquoi pas être pris sous l'aile d'une maison d'éditions....

Extrait :

« - Quelle étrangeté, l’entends-je chuchoter.
Sifflotant à quelques centimètres de mon pavillon d’oreille, elle paraît aussi absorbée que moi par la course du fer. Nous patientons encore une minute, puis l’allure se réduit.
L’aiguille avance aussi lentement que le mécanisme le peut, puis porte son dévolu vers le troisième mot, le plus proche de mon torse. La petite dame et moi retenons notre souffle, avant qu’un tintement aigu ne la fasse sursauter.
- Ça y est ! lance-t-elle joyeusement, en levant les yeux vers l’une des arches.
C’est le ruissellement de la troisième qui m’attire. Des trombes d’eau commencent à se déverser, s’étiolant en partant du centre à la manière d’un véritable rideau. Une lumière violente illumine le cadran de la Boussole, et je sens pour la première fois depuis mon arrivée, la chaleur d’un soleil réchauffer ma peau.
- L’Eau ! L’Eau, Mademoiselle Wickham ! exulte la petite dame. Initiateur ! Vous pouvez approcher de quelques pas !
Un couinement de chaussures entendu, et la voix enjouée de Tilaickhem tonitrue à trois mètres de moi.
- Tu es Unwa ! me dit-il fièrement. UNWA !
Je lui souris, sans véritablement prendre conscience de l’ampleur de la nouvelle. »

Retrouvez Singulière sur Amazon

Singulière

 

100255062