TITRE : Dahaka

Tome 1 - Ormazd, l'oublié
Une histoire de Abdel Kader LHAKKOURI
Dessins et couleurs par Yvan POSTEL
EDITIONS : Nats Editions

Résumé

Au pays d'Al-Watan, les temps d'harmonie ont cédé la place à la guerre et à l'oppression.

Elijah, un orphelin consumé par la rage, revient d'un long exil avec un objectif :
venger son peuple et le pousser à la révolte...

Même au prix de son âme...

Mon avis

Je remercie Nats Editions pour ce Service Presse. C’est la première fois que je lis une Bande Dessinée en SP et sous format numérique. Le seul souci que j’ai eu c’est que je n’ai pas les couleurs sur ma liseuse. Afin de me faire une idée, j’ai pu trouver sur Google des extraits en couleurs…

Le titre, en lui-même, m’a intrigué puisque Dahaka est connu pour être un personnage dans Prince of Persia : le Gardien du Temps. Puis ce fut le dessin sur la couverture qui a attiré mon œil. Le personnage parait très jeune, les traits du visage notamment le nez, m’ont fait penser à une BD pour jeunes lecteurs. Mais rien qu’au coloris et à l’expression sérieuse des yeux, j’ai compris mon erreur.

Nous sommes dans un monde de type oriental où deux castes s’affrontent : les Mitras et les Varunas. Les premiers ont organisé une purge afin d’éradiquer les seconds. On suit les aventures d’un jeune homme, Elijah, qui, lors de sa fuite, rencontre un vieil homme qui va le former à devenir un spenta afin de mener la rébellion contre les Mitras. Il prendra l’identité de Dahaka pour accomplir sa mission.

Le récit est intriguant. On se retrouve dans un univers fantasy avec ce style oriental dans le paysage et l’architecture qui rappellent certaines histoires telles qu’Aladin. Le coup de crayon donne un aspect adulte et mature, et l’écriture confirme cela. Les couleurs utilisées sont sombres comme l’est l’intrigue. Elijah est en colère et va mener un combat sans merci. On a un aperçu, notamment au début, d’un épisode de son passé, qui je suppose, va ressurgir au fil des tomes afin que le lecteur puisse reconstituer le puzzle et mieux cerner la personnalité ambiguë de ce personnage.

Ce fut une jolie surprise. J'ai apprécié l'intrigue et les dessins, et j’ai hâte de découvrir la suite de Dahaka.

Dahaka dahaka extrait 1

 

EN PARTENARIAT AVEC

Nats éditions