TITRE : Les Frères Ténébreux
Tome 1 – Le Secret de la Duchesse
AUTEUR : Courtney MILAN
EDITIONS : Milady Romance

Chronique : T 0.5 : La Gouvernante Insoumise

Résumé

Désirant échapper à un passé scandaleux, Miss Minerva Lane, jeune femme discrète, se réfugie dans une petite bourgade sans histoire. Mais lorsque le séduisant et perspicace duc de Clermont s installe dans le voisinage, Minnie se sent menacée. Intrigué par la jeune femme, il se doute que de lourds secrets se cachent derrière cette attitude énigmatique et il est bien décidé à les découvrir. Mais cette fois, il ne sera peut-être pas de taille face à un tel adversaire...

Mon Avis

Après avoir lu ce petit prologue des Frères Ténébreux, avec la Gouvernante Insoumise, j’étais curieuse de découvrir ce début de saga de romance historique car la fin de ce tome m’avait intrigué.

Je fais donc connaissance avec Robert Blaisdell, neuvième duc de Clermont. Lorsque je l’avais laissé, il n’était qu’un enfant, et le voilà adulte ayant hérité du titre de duc à la mort de son père et bien mystérieux. Sa rencontre avec Minnie, une jeune femme orpheline et pas bien riche, va le bouleverser. Il se sentira attiré par cette femme ayant un charme particulier mais pas séduisante aux yeux des hommes, et d’une grande intelligence lorsqu’elle se dévoile. Cette romance aura pour fond un début de révolte ouvrière qui ne sera pas sans lien avec nos protagonistes… De plus, un mystère intriguant sera mis en avant surtout pour le lecteur : qui est vraiment Minnie ?

Ce premier tome nous en apprend un peu plus sur les Frères Ténébreux qui ne sont nul autre Robert (le Duc), Sebastian Malheur (son cousin scientifique) et Olivier Marshall (son demi-frère non reconnu officiellement par le père de Robert). On sait d’ors et déjà qui seront les personnages principaux des tomes suivants.

Petit soucis avec cette lecture : il m’a manqué une certaine cohérence dans la chronologie. Dans la Gouvernante Insoumise, il n’est mentionné nulle part que le Duc de Clermont et sa femme attendaient un enfant. La Duchesse avait quitté le nid conjugal ! Il est même mentionné que la mère d’Olivier attendait soi-disant un poste de gouvernante alors qu’aucun héritier n’était en route. Or, ici, on apprend que Robert a quatre mois de plus qu’Olivier. Bref, ça m’a un peu dérouté.

Au sinon, l’histoire en elle-même est sympathique. On y retrouve tous les ingrédients d’une romance historique avec certains faits historiques importants qui nous rappellent un peu qu’il n’y a pas si longtemps, nous, le peuple, n’étions pas si bien lotis. La plume est agréable et en petit supplément, on a droit à une note de l’auteur qui explique certains choix et certaines non-cohérences historiques. Il est impossible de nier le travail de recherche effectué !
J’espère pouvoir découvrir un de ces jours la suite de cette saga avec ces frères de cœur et de sang si particuliers.

Extrait :
Elle semblait si frêle, assise sur cette chaise, si fragile… Il fallait que Robert ferme les yeux et efface l’image troublante de cette jeune femme intrépide pour comprendre l’évidence. Si Miss Pursling refusait de le regarder dans les yeux, sa voix semblait indomptable.
- Ainsi, vous me trouvez charmant. Vous n’aviez pas évoqué cette qualité.
- Bien sûr que vous êtes charmant, rétorqua-t-elle sans lever la tête. Je suis totalement sous le charme.
Sa voix recélait une note si amère que Robert faillit y prendre plaisir.
- Vous êtes une force de la nature, monsieur le duc, déclara-t-elle. Mais moi aussi.
Elle n’avait pas dit qu’elle-même était charmante… En fait, elle ne l’était pas, à proprement parler. Cependant, elle avait quelque chose de fascinant : son mystère. Il l’avait d’abord prise pour une femme intelligente et pleine de caractère. Ensuite, il s’était demandé si elle n’était pas insignifiante. En cet instant, elle semblait échapper à toutes les catégories, et se révélait bien plus complexe que toutes les autres femmes qu’il avait rencontrées.

les-freres-tenebreux,-tome-1---le-secret-de-la-duchesse-572815-250-400