TITRE : Regénérations
AUTEUR : F.V. SYAM
EDITIONS : Boz’Dodor

Résumé

Qui peut affirmer avec une absolue certitude que l'Homme n'est destiné à occuper qu'un seul corps, une seule forme ? Qui peut clamer que notre âme est vouée à un rapide passage sur Terre, et condamnée à une longue chute vers le Néant, l'oubli ?
À travers ces quatre nouvelles, F.V. Syam vous expose un monde, le sien, le vôtre, qui depuis l'aube des temps a été le berceau de ces métamorphoses, quand l'homme et l'animal fusionnent pour ne plus faire qu'un. Des dunes brûlantes d'Assyrie à la jungle luxuriante du Brésil, en passant par l'Islande et les contrées glacées d'Amérique du Nord, soyez, à votre tour, les témoins de ces renaissances. De ces regénérations.

Mon avis

Je remercie les éditions Boz’Dodor pour ce partenariat riche en jolies découvertes. Une nouvelle fois, je découvre un ouvrage de nouvelles. Cette fois-ci, ce sont quatre récits qui sont rassemblés. Ils ont tous une ligne conductrice et un thème commun : la métamorphose d’un humain en un animal. Ce thème souvent tiré de l’urban fantasy m’a toujours attiré.

Dans Regénérations, l’auteur présente quatre nouvelles. La mort de l’oiseau de feu est un texte de Fantasy qui ressemble à un conte des 1001 nuits, une lutte du bien contre le mal et un final surprenant. Rio by Night est mon petit préféré. C’est un texte d’Urban Fantasy dans une des favellas de Rio, les personnages sont très attachants et j’étais même triste de lire la fin en désirant beaucoup plus. Alessio est un protagoniste très prometteur ! Skinwalker est un texte qui parait être inspiré et écrits comme les légendes indiennes. J’y ai découvert une leçon de vie comme dans les légendes de cette culture en général. Enfin, Valravn est un récit à connotation viking qui pourrait aussi passer pour être une légende. J’y ai lu la notion de sacrifice.

L’auteur a écrit quatre textes aux univers et époques variées tout en gardant le thème des métamorphes. Sa plume est très agréable à lire et bien construite. Je n’ai pas vu le temps passer et ça me donne envie de lire un roman de 300 pages de cet auteur ! De plus, on ressent que ces textes n’ont pas été écrits sans recherche. Les petits écrits en début de chaque chapitre en sont la preuve. Le lecteur est vite plongé dans l’univers que l’auteur a conçu. Il est difficile d'en dire plus au risque de trop en dévoiler. 

Ce fut une belle découverte riche en leçons à retenir, des leçons de vie simples derrière un monde fantastique et légendaire.

Extrait de Rio by Night
Fébrile, je m’engageai dans le corridor aux murs de fer. Il y régnait une chaleur étouffante, humide, toute tropicale, en somme. Je sondai l’obscurité, sans discerner âme qui vive. Aux aguets, je tendis l’oreille afin de savoir si j’étais seul, et m’arrêtai brusquement. J’entendais le martèlement sourd d’un cœur qui battait, à quelques mètres de moi. Etait-ce mon imagination qui me jouait des tours ? Un picotement, sur mes avant-bras, m’apporta la clef de l’énigme. C’étaient mes aptitudes de métamorphe qui se révélaient à moi. J’aurais dû paniquer ; j’accueillis cette manifestation avec une étrange satisfaction. L’instinct qui vibrait en moi, sauvage, puissant, me rassurait.
En me focalisant sur mes perceptions, je sus que Joao s’approchait à pas feutrés de la porte de la pièce où il attendait. Son rythme cardiaque accéléra très largement, et je le devinai guettant mon approche, espérant me surprendre. Faisant confiance au félin qui vivait en moi, je me coulai jusqu’à la porte, dans le plus parfait silence : celui du fauve en chasse.

Régénérations

En partenariat avec

9809_623454474426931_4874337992866368975_n