TITRE : A comme Association
Tome 6 – Ce qui dort dans la nuit
AUTEUR : Erik L’Homme
EDITIONS : Gallimard Jeunesse/Rageot Editeur

Résumé

Lorsque Jasper se décide enfin à revenir à l'Association, il trouve porte close. Entre de faux Agents qui traquent un sorcier joueur de tambour dans le métro et de vrais vampires qui organisent une fête sanglante dans un manoir de banlieue, il n'a pas le temps de s'étonner. Accompagné de son fidèle sortilège Fafnir et d'Ombe qui lui prodigue toutes sortes de conseils bizarres, Jasper mène l'enquête…

Mon avis

Je retrouve Jasper dans une drôle de situation puisque, pour la première fois, il n’a plus aucun contact avec l’Association. Il va se lancer dans une mission sauvetage d’une stagiaire très mignonne alors que son objectif premier était de suivre un mage étrange…

Pour la première fois, Erik l’Homme nous donne le point de vue de Mademoiselle Rose et cette femme est surprenante (elle cachait bien son jeu). Elle doit faire face à la disparition du Sphinx, suivi de celle de Walter et pour compléter le tout, elle a un miroir dans lequel est enfermé un démon. Et tous deux échangent beaucoup sur les évènements en cours. Ce tome 6 me semble être un tome intermédiaire. Car en sus des passages avec Mademoiselle Rose, le lecteur découvre des lettres de Jasper qu’il a écrit à sa trollesse ou à lui-même comme un journal intime, ou encore des extraits d’ouvrages. Enfin, le lecteur a droit à un autre point de vue. Mais de qui ? Peut-être que j’aurais la réponse dans le tome 7.

Comme depuis la mort d’Ombe, ce tome d’A comme Association devient plus sombre au fil des pages. Il se trame quelque chose. Le lecteur le sent mais tout comme Jasper il découvre au fur et à mesure des indices, suit une piste mais ne sait rien de la finalité.

Allez, il ne me reste que deux tomes pour enfin découvrir le fin mot de l’histoire et je pense que je ne suis pas au bout de mes surprises…

Extrait :
Je me pose quelques questions.
Pour être franc, tout est prétexte à me vautrer dans le spa bouillonnant de ma cervelle. Tout est sujet à me perdre dans mille interrogations épuisantes.
En ce moment, je commence sérieusement à… m’étonner ? m’inquiéter ? douter ?
De quoi ? De l’Association.
Oh, rien à voir avec les petites déceptions éprouvées au fil des événements (l’arnaque du soi-disant spécialiste des trolls, les facéties du Sphinx confondant potion et lotion, la répugnance de mademoiselle Rose et de Walter à me féliciter quand je le mérite…) ou avec mes propres hésitations (à parler de la magie qui grandit en moi, ou encore de mon amitié avec Erglug).
Rien à voir non plus avec l’impuissance de l’Association à nous protéger, Ombe et moi.
Tout simplement, je ne comprends pas où sont passés les Agents.
Pourquoi avoir envoyé des mercenaires, dans le métro ? Des humains normaux, contre des Anormaux. Grotesque !
Et les autres stagiaires ?
Depuis le séminaire sur les trolls, je n’en ai plus croisé. A part Jules, une fois, et Nina…
Mademoiselle Rose, voyant la situation empirer, a-t-elle renvoyé tout ce petit monde chez soi ? Pour des raisons de sécurité ?
Bon sang ! Mais qu’est-ce qui se passe dans l’Association, bordel ?!

a-comme-association,-tome-6---ce-qui-dort-dans-la-nuit-264264-250-400

EMPRUNTE A

32245_100954823290585_4203843_n