TITRE : Les 100
AUTEUR : Kass Morgan
EDITIONS : collection R

Résumé

Depuis des siècles, plus personne n'a posé le pied sur terre. Le compte a rebours a commencé...
2:48... 2:47... 2:46...
Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort.
1:32...1:31... 1:30...
Après des centaines d'années d'exil dans l'espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu'ils n'ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre.
0:45... 0:44... 0:43...
Seulement, là-bas, l'atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués les 100 risquent de mourir.
0:03... 0:02... 0:01...
Amours, haines, secrets enfouis et trahisons. Comment se racheter une conduite quand on n'a plus que quelques heures à vivre ?

Mon avis

Ça fait quelques temps déjà que cette saga est sortie et j’avais été intriguée dès la parution du premier tome de cette dystopie. La médiathèque dans laquelle je suis inscrite ayant ce premier tome, je me suis lancée à la conquête de cette histoire qui a été adaptée en série télé. D’ailleurs je suis très curieuse de ce que cette adaptation peut donner…

Comme dans toute dystopie, nous sommes plongés dans un monde difficile avec une minorité gouvernante tenant le pouvoir. La Terre a été victime d’une guerre nucléaire sans précédent obligeant les rares survivants à fuir dans des vaisseaux en orbite autour de la planète. Ils sont tous classés : Phoenix pour les plus fortunés et la caste dirigeante, Walden et Arcadia pour les ouvriers, les gardiens et autres. Ne sachant pas si la Terre est à nouveau vivable et ayant un problème majeur de survie (les vaisseaux s’épuisent), les dirigeants décident d’envoyer 100 jeunes prisonniers n’ayant pas encore la majorité, tous accusés de délits divers et dont les 18 ans seront synonyme de mort.

L’auteur met en scène divers personnages : Glass qui était condamnée à aller sur Terre et qui s’enfuit pour retrouver Luke, son amour. Wells, fils du gouverneur, qui se fait condamner pour protéger Clarke, la jeune fille qu’il aime et qui a été mis en prison par sa faute. Bellamy, qui n’hésitera pas à prendre le gouverneur en otage pour rejoindre sa jeune sœur, Octavia, qui part sur Terre. On suivra ainsi Glass restée dans le vaisseau en parallèle de Wells, Clarke et Bellamy qui ont atterri difficilement sur Terre.

Dans ce premier tome, l’auteur nous fait souvent repartir dans le passé afin de mieux comprendre l’état d’esprit des personnages, leur rage et leur colère, leur désir de protection pour l’autre, etc… C’est une mise en place de la scène et j’ai hâte de lire la suite afin de découvrir ce que donne la suite du récit. Ce fut une lecture agréable et j’en attends beaucoup du tome suivant !

Extrait :
« Walden est moins bien doté que Phoenix en matière d’éclairage circadien. Ainsi, bien que ce soit techniquement l’aube, les corridors sont toujours plongés dans une relative obscurité. Glass a du mal à savoir où Luke l’emmène, et elle doit serrer les poings pour s’empêcher de lui prendre la main.
Il finit par s’arrêter devant une porte qu’on devine à peine et sort de sa poche un objet que Glass ne distingue pas, avant de le présenter au scanner. Trois bips retentissent et la porte coulisse. Elle est malade à l‘idée que, pour l’aider, il laisse des traces informatiques qui permettront de remonter jusqu’à lui. Quel sort lui réservera le Conseil lorsqu’il se rendra compte que Luke s’est rendu complice d’une criminelle en fuite ? Hélas, ils n’ont tous deux aucune autre option. Après avoir fait ses derniers adieux à sa mère, elle se contentera d’attendre que les gardes lui mettent la main dessus. Elle n’essaiera pas de revoir Luke. Elle n’a pas le droit de lui demander de risquer sa peau pour elle, pas après ce qu’elle a fait. »

les 100

EMPRUNTE A

32245_100954823290585_4203843_n