TITRE : Le boudoir des délices
AUTEUR : LEIGH MICHEALS
EDITIONS : Milady Romance

Résumé

Quand le séduisant et libertin comte de Hawthorne fait l'acquisition de la charmante maison qui donne sur le jardin de sa propre demeure, il ne s'attend pas à tomber sous le charme de la belle dame qu'il y rencontre secrètement. Une fois mariée au comte, lady Keighley trouve regrettable de laisser cette demeure inoccupée et la propose à son amie d'enfance Felicity Mercer. Celle-ci découvre que le beau cousin du comte est très exactement son prince charmant. Qu'en sera-t-il de la prochaine occupante ? Ce boudoir semble abriter les rencontres les plus inavouables de la société.

Mon avis

Le boudoir des délices est un condensé de trois romances historiques ayant pour ligne conductrice une demeure, au 5, Upper Seymour Street à Londres.

Lors du premier récit, cette demeure est achetée par Thorne, comte de Hawthorne, réputé pour ces nombreuses maîtresses et célibataire, et ce sur les conseils de Perkins, son homme d’affaires. L’intérêt de cette maison, c’est qu’elle se situe tout près de sa maison principale et il peut y accéder par son jardin. Enfin, l’utilité de ce nouvel investissement est toute trouvée : pourquoi ne pas y installer une maîtresse ? La réputation du comte attire l’attention d’Anne Keighley, jeune veuve, qui ne souhaite nullement se remarier, et demande au libertin de l’aider à nuire à sa réputation. Le jeu de séduction va se retourner contre eux…

Les seconds et troisièmes récits vont toujours tourner autour de cette demeure et le comte de Hawthorne, puisque ce seront ses cousins qui entreront en scène…

J’aime bien lire les romances historiques. Ça me détend. Il est vrai que les fins ne varient guère, les intrigues sont similaires : rencontres, scènes érotiques, doutes souvent sur un malentendu, puis retrouvailles et fin digne des contes de fées. Mais les personnages sont très différents et leurs situations également. Ce qui évite l’ennui… Que voulez-vous, j’ai conservé un petit côté fleur bleue qui reste adulte et sensé tout de même c'est-à-dire que j’ai du mal avec la virginité jusqu’au mariage avec une première fois parfaite ! La romance historique ne fait pas dans le détail de ce côté-là.

Je ne connaissais pas cet auteur mais j’ai bien aimé son texte même si je pense que le travail du traducteur n’y est pas pour rien… Il passe du point de vue de l’homme à celui de la femme, de sorte à ce que le lecteur connaisse les sentiments de l’un et de l’autre comme un confident. Ce fut une lecture sympathique comme j’apprécie de temps à autre…

Extrait
Elle poussa un léger soupir mais prit une tranche de pêche et la pointa timidement vers sa bouche. Thorne lui attrapa le poignet et guida sa main, léchant une goutte de jus sur le bout de son doigt tout en laissant sa langue s’attarder sur sa peau. Elle retint son souffle.
Il prit une autre tranche de pêche, la porta à la bouche de la jeune femme puis en saisit l’autre extrémité entre ses dents. À présent, seul un léger vide les séparait et – incapable d’attendre encore – il le combla, sentant les lèvres d’Anne trembler sous les siennes.
Cette fois, elle l’accueillit aussitôt.
Elle apprend vite, songea-t-il. Une élève prometteuse…

le-boudoir-des-delices-519238-250-400