TITRE : Anna, héritière de lumière
Tome 1 – Fais un vœu
AUTEUR : Sandra LEO
EDITIONS : Dreamcatcher

Résumé

« Je m’appelle Anna. Je viens tout juste de souffler ma dix-huitième bougie. Je menais une vie tout à fait banale avec mes amis et vivais même ma première grande histoire d’amour. Tout ça c’était avant que ma famille ne me révèle mon passé. Un passé lourd de secrets liés à la mort de ma mère alors que je n’étais qu’une enfant. Aujourd’hui, je dois apprendre à me battre car je suis en danger, je ne suis plus tout à fait comme les autres, je suis un Être de Lumière. »

Mon avis

Je remercie les éditions Dreamcatcher pour ce partenariat qui débute avec ce joli roman fantastique dont la couverture est tout de même bien accrocheuse.

Anna, héritière de lumière est dans la lignée de certains romans Young Adult qui mêlent le fantastique à notre monde actuel. L’héroïne, Anna, est une jeune femme de tout juste 18 ans qui est orpheline de mère et vit avec son père, sa grand-mère paternelle et Suzana, une ancienne jeune fille au pair. Elle est en fin de Terminale et, comme tous les jeunes de son âge, a des amis : Julie et David mais aussi un petit coup de cœur pour William, arrivé quelques mois plus tôt. Bref on pourrait avoir une petite histoire toute simple sur les aléas de la vie de cette jeune fille mais non ! Quand la magie s’en mêle, la vie en est chamboulée. Anna apprend qu’elle est une sorcière, une sorcière de Lumière. Mais il existe des sorciers Noirs et il y a conflit entre les uns et les autres. Mais Anna n’est pas une sorcière ordinaire. Sa mère a caché un lourd secret… Quant à William, lui aussi, dissimule un sombre passé.

Ce que j’ai apprécié dans ce roman c’est que l’intrigue a lieu en France !! Et vu les descriptions, je soupçonne l’auteur de connaître les lieux que voit l’héroïne. La plume est facile à lire, fluide et précise. On ressent les émotions des personnages avec facilité puisque l’auteur a plusieurs narrateurs dont la principale est Anna.

Anna est l’archétype de la jeune fille de 18 ans qu’on se fait dans ce genre de roman : un peu naïve, émotive, la larme facile, mais elle peut être battante et elle accepte vite ses origines magiques. Concernant William, ses sentiments varient d’un extrême à l’autre. William m’est apparu bien plus mature qu’Anna, sûrement à cause de sa famille et de ses origines. Suzana est la gardienne, l’amie, la confidente, elle rassure et donne des conseils. Elle est la maturité qui manque un peu à Anna. Julie et David apporte la touche humaine normale au texte, ils sont l’ancrage au monde dans lequel a grandi la jeune femme. Enfin, j’ai apprécié la présence constante du père d’Anna, Ricardo, et la grand-mère, Lucinda. Il y a bien d'autres personnages et je pense être surprise par certains d'entre eux, notamment la fratrie de souverains... A voir si j'ai raison par la suite !

Voilà une jolie lecture pour les jeunes adultes qui aiment les univers fantastiques. J’ai une nette préférence pour les touches sombres dans ce genre de texte (mon âge sûrement) et j’espère voir Anna évoluer et murir dans les tomes suivants. Mais j'ai beaucoup aimé cette touche de sorciers évoluant parmi les humains (à ne pas confondre avec Harry Potter qui vit vraiment dans un monde à part) avec une intrigue et un combat qui promet d'être intéressant ! Bravo pour ce premier tome !

Extrait :
William
Il faisait presque nuit, mes yeux étaient noirs de colère. J’étais devenu fou, enragé. Ma seule préoccupation était de le retrouver. Je ne pouvais pas aller voir Anna pour le moment, elle ne pouvait pas me voir dans cet état. Je n’arrivais pas à me contrôler. J’avais fait ressortir le démon qui était en moi et je ne me maîtrisais plus.
Lui, je l’avais cherché toute la semaine, espérant trouver le bon moment pour lui tomber dessus. Je traquais ma future victime, Trevor Mac’Ollangan. J’étais arrivé à retrouver sa trace. Il avait rejoint, à ma grande surprise, un réseau de sorciers courtisans, de ceux qui cherchaient à se faire bien voir de leur roi, pour être reconnus. Ils n’aimaient pas notre état de guerre froide et se moquaient du traité. Ils étaient des traqueurs. Ils étaient de la région de Toulouse et Mac’Ollangan avait repéré Anna, je ne sais pas comment d’ailleurs, mais il la voulait.

Anna, héritière de Lumière T1

 

En partenariat avec

dreamcatcher