TITRE : Année Nouvelles
AUTEURS : Emilie ANSCIAUX et Geoffrey CLAUSTRIAUX
EDITIONS : Livr’S

Résumé

Tous les genres sont abordés dans ce recueil de textes courts, du dialogue au suspense, du romantique à l’effroi en passant par l’humour et le fantastique.

Deux points communs : la ville de Mons et l’originalité des récits. Quatorze raisons de succomber aux univers très différents et pourtant complémentaires de ces deux auteurs à la plume aiguisée.

De la gare de Mons pour un rendez-vous manqué à la malédiction d’une gitane aux conséquences terribles, vous ne sortirez pas indemne de ces lectures !

Mon avis

Je remercie les éditions Livr’S pour leur confiance et pour une nouvelle belle découverte. Je suis à nouveau séduite par la couverture. J’adore les illustrations de cette ME.

Année Nouvelles est un recueil de nouvelles ayant toutes pour thème la ville de Mons. J’ai découvert avec plaisir cette ville belge sous la plume de deux auteurs fabuleux et je n’ai qu’une hâte, c’est de vite me retrouver en Belgique fin novembre pour le salon du Livre.
Les nouvelles sont présentées sous les douze mois de l’année avec deux petits suppléments. On passe par divers genres : thriller, romance, fantastique et on évolue dans Mons au travers des yeux de divers personnages, homme ou femme, jeune ou moins jeune, originaires de Mons ou non.
Je connaissais déjà la plume d’Emilie Ansciaux pour avoir lu sa trilogie Eclipsis et j’ai été ravie de la lire dans un autre domaine que le Fantasy qu’elle maîtrise déjà très bien. J’ai découvert celle de Geoffrey Claustriaux qui est tout aussi maitrisé et j’ai bien envie de lire ces autres ouvrages.

Parmi les nouvelles qui m’ont le plus marqué, je citerais :
- La Sonate de Malaster dont j’aurais adoré en lire un roman.
- A quai qui est un texte qui ressort à la toute fin de ce recueil. Bravo à l’auteur pour cette surprise au fil des lignes et cette compréhension qui arrive à la toute fin ! (difficile d’en dire plus au risque de trop en dévoiler).
- Chocolat qui m’a fait dressé les poils tant le récit est cruel !
- Mons 2115, un texte dystopique, post-apocalyptique qui pourrait aussi faire un excellent roman.
Mais toutes les autres sont tout aussi marquantes et originales. Le petit plus que le lecteur retrouve et que j’ai beaucoup apprécié, c’est le petit explicatif de l’auteur à la toute fin : comment et par quoi a-t-il été inspiré pour écrire ce texte ?

Ces quatorze textes sont vraiment marquants et originaux. J’ai beaucoup apprécié alors que je ne suis pas une grande amatrice de recueil de nouvelles et, cette fois, je dois bien avouer que j’en réclame plus. Il y a parmi elles des intrigues que j’aimerais beaucoup voir se développer en roman. Année Nouvelles est un coup de cœur pour moi !

Extrait de Mons 2115
À présent, je commençais à frissonner. La pluie était de plus en plus froide, les températures de plus en plus basses. Etait-il possible que le temps change si rapidement ? D’abord la pluie, et maintenant le froid ? Quelle devait donc être la prochaine étape de ce cauchemar ? Avaient-ils annoncé la fin du monde à la météo ce matin ? Je n’avais rien vu passer sur les réseaux sociaux pourtant. J’essayai de me souvenir pourquoi j’étais venue faire les magasins aujourd’hui, mais je ne m’en rappelais plus. Je ne trouvais plus la moindre raison à ma venue en centre-ville, mais plus grave encore, je ne me rappelais plus de rien qui se rapportait de près ou de loin à ma petite personne. J’étais devenue une étrangère pour moi-même. Ou bien était-ce le stress qui m’empêchait de réfléchir posément ? Je préférai ne pas trop m’attarder là-dessus.

coup de coeur

RecueilAnneeNouvelle-209x300

En partenariat avec

Logo N-B