TITRE : Terre des loups
AUTEUR : Gilles MILO-VACERI
EDITIONS : éditions du 38

Résumé

Quand Lorenza Beaumont, reporter de guerre, rencontre Grégory Nashoba, homme d’affaires et expert mondial en Canis Lupus, elle ne se doute pas que sa vie va basculer. Elle découvre la personnalité fascinante de Grégory, dernier descendant d’une puissante lignée amérindienne, au cœur d’une mystérieuse légende.
Un attentat à la bombe décime sa famille et le blesse très grièvement. À sa sortie de l’hôpital, Greg n’aura qu’une obsession, retrouver les responsables de ce drame.
La journaliste restera à ses côtés et, de Paris en Afghanistan, des hauts plateaux éthiopiens jusqu’aux États-Unis, ils vont traquer ensemble les meurtriers, aidés par leur ami Pierre Bonnefeu, divisionnaire de Police. Entre trafic d’armes et de stupéfiants, mettant leur vie en jeu face à des tueurs avides et sanguinaires, ils affronteront le pire de l’âme humaine.
Les assassins n’auraient jamais dû s’en prendre à la famille de Grégory, car ils ont réveillé le Gardien de la Terre des Loups, un fauve qui ne connaît ni pitié, ni pardon.

Mon avis

Une nouvelle fois, je me suis plongée corps et âme dans une ouvrage de Gilles. Cet auteur me fait vibrer lorsque je lis ses textes et Terre des loups n’a pas fait exception à la règle. Merci aux Editions du 38 pour ce service presse et, personnellement, j’adore la couverture de ce roman ! Magnifique !

Des légendes indiennes. Un attentat. Des tentatives de meurtre. Un soupçon de romance. Voilà ce qu’il faut retenir comme principales lignes de ce roman intense. Mais débutons par les personnages qui tiennent une place importante tant dans le texte que – pour certains – dans le cœur du lecteur. Grégory Nashoba est un homme d’affaires très riche et expert en Canis Lupus (il faut comprendre en tout ce qui concerne les loups). Il possède une très belle propriété en France qui abrite une meute de loups dirigé par Alpha, un beau mâle blanc aux yeux bleus. Mais également une autre propriété aux Etats-Unis. Ce que j’ai apprécié chez cet homme c’est sa droiture. Il a diverses origines. Pawnee du côté de son père et même japonais du côté de sa grand-mère paternelle, et arabe du côté de sa mère qui était iranienne. Ce mélange d’origine a donné naissance à ce très bel homme dont Lorenza Beaumont, grande journaliste, tombe sous le charme dès la première rencontre et le suivra dans sa quête de vérité et de vengeance. En effet, peu de temps après leur rencontre, Gregory sera victime d’un attentat en plein Paris qui coûtera la vie à de nombreuses personnes dont sa propre mère et sa sœur. Sa fille adoptive, Mekdès, sera blessée mais sauve. J’ai d’ailleurs eu beaucoup de tendresse pour cette jeune fille éthiopienne qui démontre son amour pour son père en suivant son éducation. Autres personnages à ne pas négliger dans ce roman : Pierre Bonnefeu, divisionnaire et ami très proche de Lorenza, et Aya, ami indien et même membre de la famille de Gregory. Tous vont se mettre en quête de la vérité sur l’attentat et les révélations seront fortes.

En parallèle, l’auteur nous permet de découvrir – de façon anonyme au début – le commanditaire de l’attentat et l’exécuteur. Ces moments restent tout aussi mystérieux qu’intrigant car le lecteur n’en saura pas plus que les protagonistes principaux. Comme toujours dans ce genre de roman, Gilles a la plume fine et adéquate pour maintenir le lecteur en haleine. De plus, il a ajouté cette touche de « fantastique » avec cette légende indienne et ces moments qui laissent perplexe Lorenza comme l’intuition assidue ou la capacité physique et le sang froid de Gregory. En sus de tous ces personnages « humains », l’auteur ne nous fait pas oublier que certains sont tout aussi importants que Gregory et les siens, et qu’ils font entièrement parti de cette famille : les loups et surtout Alpha qui n’est autre que le version animale de Gregory.

De la France aux Etat-Unis, en passant par l’Egypte, la Suisse, l’Ethiopie ou encore l’Afghanistan, Gilles Milo-Vacéri entraine son lecteur dans une aventure haletante, pleine de péripéties, d’actions, mais aussi de tendresse, d’amour et de fidélité. Le final est intense et quand on pense que le bonheur est à portée de main, l’auteur nous trompe et notre cœur s’emballe. Une nouvelle fois, il a fait en sorte que ses personnages me hantent et ce n’est pas de si tôt que je les oublierais. Terre des Loups fut un formidable coup de cœur ! Merci !

Extrait
- Nayavu Nashoba, que tu peux traduire par Terre des Loups, c’est l’endroit le plus important du monde pour les Pawnees et surtout pour moi. Un jour, je t’expliquerai, c’est promis et en attendant, sache que je veille sur cet endroit comme sur ma vie. S’il devait arriver quelque chose qui pourrait nuire à Nayavu Nashoba, je pourrais tout vendre, absolument tout renier, ne plus rien posséder et ne garder que cette seule chemise sur mon dos, pour préserver ce lieu sacré.
Lorenza l’observait pendant qu’il parlait avec beaucoup de conviction et de chaleur dans la voix. Effectivement, cela lui tenait à cœur et il suffisait de contempler ses yeux pour comprendre que son âme était là-bas, sur cette terre mystérieuse.

coup de coeur

Terre des loups

 

En partenariat avec

les éditions du 38