TITRE : Drek CARTER
Tome 2 – Psyché Mortelle
AUTEUR : Thomas ANDREW
EDITIONS : Sidh Press

Résumé

Depuis que je suis devenu un ectoplasme, je n’ai plus une seule seconde à moi. Entre course-poursuite avec des vampires, décryptage de formules magiques, meurtres en série, enlèvements d’adolescents, le tout avec des créatures surnaturelles au bord de la crise de nerf, je suis mort.
Et comme cela ne suffisait pas, il faut que des fantômes du passé, aussi charmants que sexy, resurgissent dans ma vie. Ça complique grandement les choses ! Il n’y a plus qu’un seul mot d’ordre : sauver les apparences !
Sérieusement… Qui parle de repos éternel ? Certainement pas moi !

Mon avis

Chaque année, à Epinal, je fais mon petit tour aux Imaginales avec un arrêt obligatoire pour Thomas Andrew, un auteur très ouvert et sympathique à souhait. En 2015, j’avais découvert le premier tome de Drek Carter et, l’an passé, j’ai pris la suite. D’ailleurs, ce week-end, j’y retourne et je reviendrais avec le troisième tome.

Ce que j’aime dans cette série, c’est son originalité dans le domaine très connu et plus que sollicité qu’est l’Urban Fantasy. En effet, notre héros n’est pas un vampire ou un garou, mais un fantôme. Certes, c’est un fantôme très particulier et on s’aperçoit qu’il ne s’est pas encore totalement révélé aux lecteurs. D’autant plus qu’il a un ennemi dont lui-même ignore l’identité ni le pourquoi. Autre fait d’originalité dans ce texte : le contexte du style polar et enquête. Ajoutons à cela, l’humour décalé dans la plume et au travers des personnages, et le lecteur se retrouve complètement embarqué dans ce récit pour ne plus le lâcher (enfin ce n’est que mon impression personnelle).

Dans Psyché Mortelle, Drek Carter et son ami, lieutenant de police et Charpa, Tony, vont devoir faire face à des meurtres peu ordinaires. Les victimes sont des démons et sont tuées très rapidement, décapitées. En parallèle, des disparitions mystérieuses d’adolescents, tous venant d’un même établissement, vont obliger Drek à endosser le rôle de professeur de chimie.

Cette double enquête fut vraiment une excellente lecture. L’auteur excelle dans les surprises et les intrigues sans que le lecteur soupçonne réellement le coupable. Les personnages sont attachants et ont des réactions vraiment humaines et sans superflus. C’est une série qui se lit avec bonne humeur, facilité et sans prise de tête tout en étant bien travaillée. Chaque tome est prenant du début à la fin. Enfin, il faut avouer, qu’à nouveau, la couverture est superbe ! Que dire de plus si ce n’est que j’ai eu un nouveau coup de cœur pour cette série !

Extrait
Il y a des jours où, franchement, il vaut mieux rester couché. Je déteste ces fameuses journées où la loi de Murphy règne en maître, prenant un malin plaisir à nous pousser dans nos retranchements, à rendre notre vie encore plus chaotique qu’elle ne l’est.
Vous ne connaissez pas cette loi ? Heureux que vous êtes !
La loi de Murphy est celle de l’emmerdement maximum, où toutes les emmerdes et autres pépins, possibles et inimaginables, s’enchaînent les uns à la suite des autres, sans répit, inexorablement, jusqu’à ce que vous tombiez dans les bras de Morphée, ou en dépression.
Et aujourd’hui en fait partie.
Pourtant, je n’ai pas croisé de chat noir, ne suis pas passé sous une échelle et encore moins renversé du sel de cuisine sur une table.
Je me demande ce qui pourrait m’arriver de pire. Parce qu’entre un concierge psychopathe, un démon décapité et ensorcelé par un sorcier, sans oublier ma mort définitive certaine, annoncée par la Dame du drame, n’en jetez plus, la coupe est pleine.
Et on est que mardi !

coup de coeur

drek-carter,-tome-2---psyche-mortelle