TITRE : Alpha & Oméga
AUTEUR : Gilles MILO-VACERI
EDITIONS : Editions du 38

Résumé

Lorsque Marco Stenzza, champion de Taekwondo, apprend que sa mère est sur le point de mourir, il est déjà trop tard. Cependant, en vidant l’appartement de la défunte, il a la surprise de trouver une convocation chez un notaire. C’est ainsi que Marco se découvre co-héritier d’une maison avec la jolie Aurélia Massard d’Espan, cadette d’une noble et riche famille. Dès qu’il la voit, il tombe fou amoureux d’elle. Hélas, la jeune femme est déjà fiancée à un Prince libanais. Quand Hugo, le père de la belle héritière, le recrute comme garde du corps, Marco n’est pas au bout de ses surprises. Entre amour et haine, il ignore que cette rencontre qui ne doit rien au hasard lui fera vivre des aventures explosives, au péril de sa vie. Une romance pleine de suspense et de rebondissements qui vous entraînera au bout du monde.

Mon avis

Je remercie les Editions du 38 pour ce partenariat. Pour cet été, la maison d’éditions a mis en place une collection idéale pour l’été : de la romance ! Les couvertures chaleureuses et synonyme de vacances sont géniales d'autant plus qu'on s'aperçoit qu'il y a beaucoup d'indices sur l'inrigue. Gilles Milo-Vacéri fait parti de cette aventure avec Alpha & Oméga. Depuis mes débuts de bloggeuse, je ne cesse d’affirmer que j’adore la plume de Gilles et cette fois-ci ne fait exception à la règle.

Marco Stenzza, champion de Taekwondo, va retrouver sa vie chamboulée à la mort de sa mère lorsque quelques jours plus tard, il apprend que la vieille dame était cohéritière d’une maison avec Aurélia Massard d’Espan, jeune femme bourgeoise, fiancée à un prince Libanais fort peu agréable. De condition modeste, Marco va découvrir que la bourgeoisie a des côtés fort peu reluisants et de fil en aiguille, il se retrouvera à la place de garde du corps grâce à Hugo, le père d’Aurélia.

Gilles Milo-Vacéri sait manier la plume, quelque soit le genre et le contexte, nul doute ! De plus, il mêle fort bien l’intrigue, l’action et la romance. Marco va tomber fou amoureux d’Aurélia et il aura à ses côtés des alliés de poids avec Hugo, le père, Jean, son entraineur des débuts, et Alexandrine, la sœur d’Aurélia. Pourtant, un lourd secret pèse sur les épaules d’Hugo qui a été dans l’obligation de donner la main de sa fille cadette à ce prince Libien, Omar. L’arrivée de Marco dans cette famille va bouleverser leurs principes et tout remettre en cause. L’intrigue principale n’est pas en rapport direct avec Marco mais avec cette famille bourgeoise ! Cependant, Marco va aussi avoir son mystère à résoudre : celui de ses origines et du mensonge de sa mère.
Ce que j’aime avec cet auteur c’est que le personnage masculin sait se défendre et a du cœur. Un homme idéal ? Oui mais avec ses petits défauts qui ajoutent à son charme car justement son cœur est un peu trop sensible parfois. En tant que femme, je trouve ça mignon ! Les personnages sont quasiment tous très attachants. J’ai adoré Alex, la sœur d’Aurélia, et son franc parler. On apprécie de les suivre, je dirais même qu’on vit la situation avec eux.

J’ai adoré cette lecture. Un pur délice, un moment de détente, un peu d’amour, de soleil, de secret, d’actions… Un coup de cœur ! Merci Gilles !

Extrait
Le notaire rassembla ses papiers et s’adressa à Aurélia.
- Mademoiselle, vous n’avez aucune objection à ce que Monsieur Stenzza représente sa mère, malheureusement décédée ? Vous pouvez vous y opposer, je vous précise toutefois que la législation nous réunira de nouveau dans quelques mois, puisqu’il est le seul héritier et…
Elle l’interrompit d’un signe. Même ses gestes étaient remplis de douceur et de grâce.
- Non, Maître. Je vous en prie, je ne m’y opposerai aucunement.
L’avocat, assis à ses côtés, protesta.
- Mademoiselle, vous devriez attendre et faire vérifier les documents par des experts, on ne sait jamais. Vous savez que…
- Silence !
Marco admira les petites fossettes et son nez qui s’était légèrement retroussé alors qu’elle venait d’exprimer sèchement un ordre. Elle était encore plus jolie en colère et cependant, sa voix restait douce et mélodieuse Aurélia se tourna vers lui.
- Acceptez mes condoléances, Monsieur Stenzza. Je suis très sincèrement navrée.
Puis elle se tourna vers le notaire.
- Procédez, Maître, je vous prie.

alpha et Oméga

 

En partenariat avec

les éditions du 38