TITRE : A comme Association
Tome 7 – Car nos cœurs sont hantés
Tome 8 – Le regard brûlant des étoiles
AUTEUR : Erik L’Homme
EDITIONS : Gallimard Jeunesse/Rageot Editeur

Résumé

Tome 7 - Réveillé en fanfare par Fafnir, son sortilège-espion, Jasper s'apprête à partir sur les traces du dangereux chamane. Lorsque Jean-Lu, venu à la rescousse, tombe sur trois sbires évanouis sur le pas de la porte, il lui faut inventer une nouvelle série de mensonges - un art très prisé par l’Association ces derniers temps. Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là. Jasper, devenu ennemi public numéro un, est pourchassé par des Anormaux enragés, par un Mage rancunier et même par mademoiselle Rose, transformée en chef de guerre ! Si notre magicien en herbe découvre les secrets des mondes qui l’entourent, il lui manque encore de nombreuses réponses ; à commencer par le mystère des pouvoirs de Nina ! Heureusement, Ombe est là pour le guider, que ce soit pour affronter un loup-garou ou une jolie fille...

Tome 8 - C’est encore une fois l’heure des adieux, et, alors que Jasper assiste à l’enterrement du Sphinx, il fait la rencontre de Fulgence, le directeur de l’Association. Leur première confrontation ne laisse rien présager de bon : Fulgence semble déterminé à écraser le bureau de Paris pour de mystérieuses raisons que Jasper va s’employer à découvrir. Pour cela, il lui faudra réincarner son précieux Fafnir en corbeau, suivre les conseils d’Ombe, mais surtout compter sur d’improbables alliés alors qu’il affronte vampires, démons et anciens camarades de classe.

Parviendra-t-il à sauver l’Association et à découvrir le secret de ses origines ?

Mon avis

Pour les deux derniers tomes de cette saga, j’ai décidé de regrouper ma chronique pour la simple et bonne raison qu’il n’y aura que mon ressenti avec un avis général sur la série. En effet, il est difficile de parler de l’intrigue puisque, pour ceux et celles qui n’ont pas lu les premiers tomes, les risques de spoilers sont trop grands.

A comme Association a eu une histoire bouleversée. En effet, feu Pierre Bottero a commencé à écrire cette série avec Erik L’Homme. Lors du décès de l’écrivain, Erik l’Homme s’est retrouvé seul pour terminer cette histoire. D’ailleurs la disparition de son ami a eu des répercussions sur le texte et l’intrigue. Je n’ai pu m’empêcher, au fil de ma lecture, de me demander si l’intrigue aurait été autre et quelle fin nous aurait réservé les auteurs.

En attendant, je tire mon chapeau à Erik L’Homme qui a repris la totalité de l’histoire à sa charge et qui s’en est vraiment bien sorti même si, par moment, moi-même j’étais un peu perdue. Le lecteur trouve des réponses à ses questions et les révélations sont très étonnantes. Je ne m’en serais pas doutée un instant. D’ailleurs, les derniers tomes n’ont plus rien à voir avec les premiers. C’est beaucoup plus sombre et si la série a été écrite pour les jeunes adultes, la maturité qui s’en ressent lors de la disparition de Pierre Bottero, correspond aux autres types de lectorat plus mature. Lors de certains passages, on perçoit très bien les clins d’œil d’Erik à Pierre qu’il fait passer par Jasper et Ombe. C’est touchant !

Pour conclure, je dirais que cette série a laissé son empreinte sur moi car j’ai vraiment ressenti l’histoire à l’intérieur et autour de ce récit. Un grand bravo à l’illustrateur qui a réussi à représenter l’univers de A comme Association. Et c’est avec un peu de nostalgie que j’ai dit au revoir à Jasper tout en lui souhaitant une belle continuation.

Extrait
De fil en aiguille, au rythme de mes pas sur le bitume, mes pensées s’envolent, survolent les événements de ces derniers jours.
Ils ont été plutôt rudes : bagarre contre un loup-garou monstrueux, poursuite d’un chamane qui poursuivait le démon qui possédait Walter, jeu des menottes avec un mage noir de colère et un vampire brûlant de se venger, tout ça pour me retrouver suspect numéro un dans le meurtre du Sphinx et de découvrir que mon meilleur pote de lycée, Romuald, est un sorcier qui en veut à mort à l’Association !
En plus de ces broutilles, il m’a fallu digérer deux informations capitales et complémentaires qui pèsent lourdement sur mon estomac :
1. Ombe est ma sœur, ma vraie sœur, et je ne sais pas comment.
2. Je ne suis pas celui que je crois être – que tout le monde croit que je suis…

A comme Association T7 A comme Association 8