TITRE : L’épreuve
Tome 1 – Le Labyrinthe
AUTEUR : James DASHNER
EDITIONS : PKJ / France Loisirs

Résumé

Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan est modifié. Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie ? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…

Mon avis

La curiosité m’a piqué alors que je ne cessais de lire des avis positifs voire hystériques des blogueurs devenus fan ou même accro à cette saga… L’adaptation cinématographique a ajouté quelques points de plus à mon intérêt ! Mais pourquoi ce roman fait-il tant de vagues ? Serait-ce le nouveau Hunger Games ? Etrangement, je me méfie des comparaisons…

Dès les premières pages, j’ai retrouvé le style d’écriture parfait pour ce type de littérature dystopique et fantastique qu’adorent les passionnés de ce genre (dont j’avoue faire parti).. Ecrit à la troisième personne, comme d’ailleurs beaucoup de romans, je considère ce choix comme une force pour ce livre. On apprend à connaître certains personnages, m^me si je regrette que les autres ados (les sans noms si je peux les nommer ainsi) sont quasiment passés sous silence sauf à la toute fin. On découvre des personnages principaux comme Thomas, Chuck, Newt, Alby, Minho ou encore Teresa, la seule fille du groupe. Le thème principal de ce premier tome (et je ne pense guère me tromper en avançant qu’il doit en être de même pour les tomes suivants) est la survie. Pas seulement la survie de ces adolescents qui recherchent désespérément une sortie dans ce labyrinthe qui abrite des horreurs les décimant…mais dans un éventail plus large.

L’histoire est sympa mais je dois avouer que, même si j’ai rapidement englouti les premiers 50% de ce volume, j’ai eu moins d’entrain entre les 50 et 75%... Pourquoi ? Je n’en sais rien. C’est ça le pire ! Me lasserais-je de ce type de récit mêlant des ados ou jeunes adultes à un scénario catastrophe ? Je vous rassure, les dernières pages m’ont réconciliées et avec le livre et avec l’auteur. Et plus spécifiquement l’épilogue qui m’a convaincu de me procurer au plus vite la suite de cette saga ! J’espère juste de ne pas être déçue étant donné que certaines personnes ont trouvé la suite moins passionnante que le premier tome…

couv60599883