TITRE : Sang-Mêlée
AUTEUR : J.A. CURTOL
EDITIONS : Sharon Kena

Résumé

À Hyrka, Éden est une jeune femme comme les autres, mais qui voit sa vie basculer lorsque la mort frappe sa famille. Elle est rattrapée par un destin hors du commun où l'amour qu'elle partage avec Eliel, un ténébreux vampire est interdit. Il leur faudra faire des choix pour leur bien. Dans ce monde bercé par le Mal, où le destin joue son rôle, l'amour a-t-il une place ? La passion a-t-elle encore lieu d'exister entre deux êtres destinés à tout sauf à s'aimer ?

Mon avis

Sang-Mêlée est un roman de fantasy mêlant diverses communautés : les anges (qui ont disparu), les vampires et les humains. Éden est une jeune femme qui pense être comme les autres. Au décès de sa mère, elle apprend qu’elle a été adopté et qu’elle est une sang mêlée (moitié ange, moitié démon). Sa destinée est de détruire l’Exane qui possède le pouvoir. À ses côtés, elle pourra compter sur Eliel et leur amour réciproque.

Ce roman a du potentiel. L’intrigue est bien menée, l’écriture est correcte et la plume entrainante. Cependant, il manque de contenu ! Tout va trop vite, ce n’est pas assez développé. C’est comme si l’auteur nous proposait les grands axes de ce que pourrait être une saga. On a tous les ingrédients d’un bon roman de fantasy : des personnages aux origines fantastiques auxquels on pourrait s’attacher si on avait eu plus de temps pour les connaître, une sorte de prophétie, de la romance et de l’action. Je pense que le récit d’Éden et d’Eliel pourrait être une lecture vraiment appréciable en ajoutant du texte, du mystère car je n’ai pas été surprise du fil de l’histoire, et donner une intrigue plus développée.

Comme vous l’avez compris, j’ai apprécié l’univers crée, les personnages, l’intrigue mais il manque ce qui entoure un texte et le rend accrocheur et plus beau. Je me suis retrouvée avec un récit de la taille d’une nouvelle développée mais à la capacité d’une saga. Donc il manque du texte !

Extrait
Ce loup me malmenait. D’ailleurs, je rebondis contre le sol comme un vulgaire sac et je m’éraflai sur les pierres coupantes. Si je ressortais vivante de là, j’aurais de multiples fractures et je ne serais pas très belle à regarder. Il me mordit plus fort sans la moindre hésitation dès que je tentai de me dégager de sa gueule mortelle.
Je me trouvais dans la forêt quand le loup ralentit et s’arrêta enfin. Je vis que nous étions au bord d’un ravin. Mon cœur battait la chamade, je me sentais proche de l’inconscience alors que le loup s’approchait dangereusement du précipice. Mes craintes se confirmèrent quand il ouvrit la gueule et me lâcha dans le vide sans aucune hésitation. Je ne sais pas d’où sortait cette bête, mais elle venait de signer mon arrêt de mort séance tenante.

sang-melee-3524592-250-400