007 - Copie

TITRE : A la merci des Rois
AUTEUR : Penny Watson Webb
EDITIONS : VFB Editions

Résumé

À la mort de Clovis en 511, le royaume franc est divisé. Clotaire, l’un de ses descendants, n’a qu’une ambition : évincer tous ceux qui auraient l’affront de croiser son chemin vers la couronne.

En Austrasie, terres nées du partage entre les fils de Clovis, un bâtard royal orphelin, Ubald, reçoit l’éducation d’un prince et s’engage aux côtés de Clotaire. Mais sa loyauté envers lui sera mise à rude épreuve.

Ubald croisera la route de la belle et courageuse Adélaïde, fille idéaliste et sensible qui grandira protégée derrière les murs du couvent de Poitiers, premier monastère pour femmes, fondé par la reine Radegonde, touchant là les prémices du monachisme féminin et où la religion chrétienne peine à imposer les valeurs morales aux Francs de tradition germanique et païenne.

Plongée au cœur d’un machiavélique complot visant à détrôner le roi légitime pour son fils Chramne, la pauvre Adélaïde deviendra traîtresse à son royaume et punie de mort… Mais Clotaire choisit d’envoyer Ubald contre le prince félon. Dès lors, il sera déchiré entre ses sentiments et la loyauté à son roi.

Ubald devra choisir entre amour et fierté, Adélaïde entre amour et liberté. Pour survivre ensemble ils devront apprendre à marcher dans les pas de l’autre, à abandonner toutes leurs certitudes, sans jugements, ni faux-semblants.

Mon avis

Je remercie les Editions VFB qui, une nouvelle fois, me permettent de découvrir une plume magnifique et un récit envoutant. Voilà bien longtemps que je ne m’étais pas plongée avec autant de passion dans un roman historique. Résultat : j’ai une furieuse envie de reprendre tous mes romans historiques que j’ai lu il y a au moins quinze ans. Une petite précision, A la merci des Rois, sortira le 10 août aux Editions VFB !

L’auteur nous a écrit un petit mot afin de se faire pardonner les quelques libertés qu’elle s’est permise sur le récit. Sincèrement, ce petit joyau m’a fait oublier « ces libertés ». J’ai apprécié par contre que Penny fasse un petit rappel de ce qu’était la vie au VIe siècle afin de bien s’imprégner de l’époque avant de débuter son récit.
J’aime énormément l’Histoire. On peut dire que je suis une passionnée et j’ai eu une période où je ne cessais de dévorer des romans à thème historique. Et je dois dire qu’A la merci des Rois, n’a pas fait exception à la règle !
Le résumé en dit assez long sur l’intrigue de ce roman. Sous un couvert historique, on découvre une romance complexe. Deux univers. La vie rude des gens du peuple, les serfs, mais aussi la loi du roi qui est sans pitié. Ce que j’ai apprécié c’est justement que l’auteur n’embellit pas le récit : les souverains étaient sans pitié. Les exécutions, les tortures, l’asservissement étaient de mise. Idem en ce qui concerne cette romance qui, par moment, en devient violente !
Concernant les personnages, comment ne pas tomber sous le charme d’Ubald, ce guerrier d'apparence froide qui apprendra quels sont ses origines ce qui chamboulera sa vie ? Comment ne pas apprécier la douce Adélaïde qui fera les frais des erreurs de sa famille ? On rencontre de hautes figures historiques, chacune ayant un rôle important dans le roman : Clotaire, Chilpéric, Radegonde, ou encore Frédégonde. On découvre ces grandes figures sous un jour humain… ou sauvage. Mais avant tout, on s’aperçoit que le titre de ce roman correspond parfaitement bien au récit !

La plume de Penny Watson Webb est douce, fluide, on s’enfonce dans le roman sans s’en apercevoir et quand arrive la dernière page, on redemande. Elle a su habilement mêler l’Histoire et la romance avec beaucoup de réalisme et sans assommer la lecture par des descriptions interminables. Je ne m’attarderais pas sur la couverture de ce roman : on voit parfaitement la romance historique en ressurgir ! A la merci des rois est un coup de cœur que je ne peux que conseiller même à ceux qui ne sont pas fan de notre Histoire… Chacun pourra s’y retrouver !

Extrait :
« Le roi des Francs, voilà ce qu’il est aujourd’hui, pensèrent tous les nouveaux arrivants.
Il a réussi, se dit Ubald en rivant ses yeux sur le visage ridé de celui qui avait conquis tous les royaumes de Francie à l’image e son père.
- Digne successeur de Clovis, reprit Chilpéric en levant son verre en l’honneur de son père.
Epuisé par le voyage et affaibli par ses blessures, il s’appuya à une poutre pour reprendre son souffle.
- Asseyez-vous mon prince, dit Adélaïde qui avait peur qu’il ne s’écroule. Ubald aidez-moi, demanda-t-elle au chef de la garde en insistant du regard.
- Qu’as-tu mon fils ? demanda le roi en s’approchant de la petite troupe.
- J’ai dansé avec un ours en forêt du Mans, plaisanta le prince livide en repoussant la main secourable de la jeune femme. Il n’a pas apprécié que je chasse sur le même terrain que lui.
- Qui est-ce ? ajouta le roi en regardant Adélaïde d’un air appréciateur.
- Je suis Adélaïde d’Orléans, Votre majesté, dit la jeune femme en plongeant dans une gracieuse révérence.
- Une des filles de Wiliachaire, excellente guérisseuse de surcroît, si je suis en vie aujourd’hui c’est grâce à elle, dit le prince reconnaissant. »

coup de coeur

 

à la merci des rois