TITRE : Les Quatre Éléments
Tome 2 – Félicité
AUTEUR : Chris RED
EDITIONS : auto-éditions

Chronique Tome 1

Résumé

Natan, Edwin, Kerian et Jérémy ne se sont pas seulement lancés à la poursuite de Salina lorsqu'ils ont franchi la porte des étoiles. Ils sont surtout partis à la découverte d'une nouvelle planète et à la rencontre d'une nouvelle espèce, le peuple Félidé. Une nouvelle quête les attend alors qu'Amaru, un humble pêcheur, va voir en eux les messagers annoncés par la prophétie afin de restaurer l'équilibre spirituel de la planète Félicité.

Mon avis

J’ai mis un petit moment avant de pouvoir me plonger dans le second tome de cette saga de Chris RED, et quand, enfin, je trouvai le temps, j’ai dû abandonner ma lecture à 20% pendant un mois pour rendre mes SP à temps et mes corrections, également !
J’ai retrouvé mes personnages là où je les avais laissés à la fin du premier tome. Dans Félicité, on se concentre sur Natan, Edwin, Kerian et Jérémy qui partent à la poursuite d’Eyal, Salina et Kharkov et arrivent sur une nouvelle planète habitée par des Félidés. J’ai d’ailleurs eu du mal à imaginer ces créatures (soit je pensais à mon chat soit à Tigresse dans Kung Fu Panda). Eyal use de ses talents et se fait passer pour prince, et maintient en son pouvoir Salina afin de la faire sienne. Kharkov profite aussi de l’occasion pour être le bras droit d’Eyal et forme les félidés pour en faire des combattants aguerris. Heureusement nos héros vont rencontrer des compagnons qui ne sont pas aveuglés par les usurpateurs et qui vont reconnaître les quatre héros comme les libérateurs annoncés par la prophétie.
Comme dans le précédent tome, on retrouve beaucoup de descriptions et d’introspections des personnages. Le lecteur en apprend plus sur les personnages et là, il se retrouve en pleine Science-Fiction !! C’est difficile d’en dire plus sans gâcher l’intrigue mais je dois dire que c’est très surprenant ! Il y a tellement d’idées, de concepts, d’intrigues, de découvertes, qu’on peut un peu s’y perdre. J’avais déjà eu ce sentiment lors du premier tome et ça se confirme ici aussi. Les Quatre éléments est une saga qui doit être lu avec plus de concentration afin de ne pas perdre le fil et de saisir la logique de l’auteur. On ressent encore plus ce lien avec la Nature et le monde immatériel, et le message pacifique qu’il nous fait passer.
Juste une petite remarque : j’ai repéré quelques répétitions et petites fautes d’accord mais pas de quoi en faire tout un drame !
Il me reste un tome à découvrir afin de connaître le fin mot de cette histoire, et je dois dire que je suis curieuse de ce que va nous apporter l’auteur. D’ors et déjà, je sais que la SF sera encore plus présente et j’en frissonne d’avance d’après certaines descriptions (il y a certaines bébêtes que je n’aime pas).

Extrait :
Une prophétie ornait les murs des temples de la planète Félicité. Elle annonçait la venue d’êtres à peau blanche qu’il faudrait considérer comme des messages porteurs d’un discours bienveillant et accueillir comme des amis chers. Il était même précisé que leur arrivée interviendrait après celle d’un faux messie en provenance du même endroit de l’univers. Néanmoins, en dépit du fait que l’avenir de leur destinée était gravé dans la pierre et les prévenait d’un danger potentiel, ils ne purent aller à l’encontre de la prophétie. Tout se passait exactement en concordance avec la prophétie. Un esprit contrariant pourrait ainsi en profiter pour remettre en question le libre-arbitre en doutant de la faculté des félidés à agir de leur propre volonté. Pourtant, il ne s’agit simplement que d’anticipation.

Félicité